Arbalet Living Lab, c'est quoi?


#1

Arbalet Living Lab, est une association bordelaise promouvant la vulgarisation et la médiation du numérique en utilisant l’art comme ressource.

Notre projet phare (et éponyme) : Arbalet Project

Arbalet Project, réinvente le pixel art, et donne à la programmation informatique une dimension artistique, créative et ludo-éducative. La façade pixelisée Arbalet Frontage de l’Université de Bordeaux, le mur pixelisé Arbalet Saint Jean à la gare SNCF de Bordeaux hall 3 ou la table basse Arbalet Lava entièrement opensource sont quelques unes de ses créations de pixel art réalisées avec l’aide de la communauté de makers, au croisement de l’art, de la science, et du divertissement.

:arrow_right: :link: Découvrez les vidéos et la documentation des œuvres Arbalet Project en ligne :arrow_left:

Un objectif : la médiation du numérique

L’objectif premier d’Arbalet Living Lab est de sensibiliser tous les publics à la programmation informatique. L’association considère que tout le monde n’a pas besoin de savoir programmer, mais qu’il s’agit d’une compétence de culture générale, quels que soient son âge, ses origines professionnelles ou sociales, en vue de mieux comprendre le monde numérisé d’aujourd’hui, et encore plus celui de demain.

L’arrivée de la programmation informatique dans les parcours scolaires signe une prise de conscience des pouvoirs publics, mais l’écosystème de l’edtech* en France, composé d’enseignants, de professionnels et de passionnés, est encore très peu dense. Arbalet Living Lab s’insert dans cet écosystème en proposant des outils ludiques et artistiques.

* Edtech : technologies éducatives

Comment Arbalet Living Lab utilise-t-elle Arbalet Project en pratique ?

Le projet Arbalet est un ensemble de ressources matérielles, logicielles et documentaires mettant en oeuvre du Pixel Art, l’association Arbalet Living Lab les exploite via des événements conviviaux sous l’égide de la pédagogie et le partage, pour apprendre les notions de base de la programmation en s’amusant et en groupe.

A titre d’exemple cet article fait le bilan d’un atelier sur Arbalet Frontage, la vidéo ci-dessous date de la même nuitée :

Nos convictions

L’inclusion de la programmation informatique dans l’enseignement fait débat. L’association a un avis plutôt tranché sur la question. Voici un aperçu de nos réponses aux questions ou remarques récurrentes.

Doit-on vraiment tous savoir programmer ?

Contrairement à une croyance répandue chez les plus sceptiques, il ne s’agit pas de tous devenir ingénieurs en informatique, mais d’inclure la programmation comme tronc commun dans un monde où toute notre information devient numérique.

Programmer pour quoi faire ? Tout le monde ne veut pas être informaticien

Finalement, peu d’apprenants aujourd’hui utiliseront leurs connaissances en programmation informatique dans leur arrivée dans la vie active. Mais combien d’entre nous utilisons le théorème de Pythagore au quotidien ? Combien d’entre-nous devons impérativement savoir où se trouvent les territoires miniers ou agricoles des Etats-Unis ? Combien d’entre-nous avons besoin de lire quotidiennement une partition de solfège ? Pourtant toutes ces connaissances font partie du tronc commun, et nous considérons qu’elles sont indispensables. Si elles ne servent pas quotidiennement elles donnent une capacité à comprendre, argumenter et à avoir un sens critique.

Le niveau des matières fondamentales baisse, alors pourquoi en rajouter ?

Le niveau baisse, c’est peut-être vrai, mais est-ce une raison pour rater le virage technologique et prendre du retard sur un avenir qui sera à coup sûr numérique ? L’informatisation à outrance a des inconvénients, il est vrai, mais pourtant qu’on le veuille ou non, le monde entier est en train de le prendre, chacun à son rythme. Se mettre à l’écart pour se concentrer sur ses fondamentaux, c’est s’affaiblir technologiquement dans 10, 20 ou 30 ans.

Beaucoup de nos enfants savent déjà utiliser l’informatique, car “ils naissent avec”

Un grande partie du public, y compris les jeunes enfants, utilisent déjà l’informatique quotidiennement comme outil de travail ou bien outil de divertissement. Seulement, savoir utiliser un système informatique est insuffisant. Comprendre la façon dont les informations sont traitées, manipulées, mises en valeur ou cachées est une compétence complémentaire indissociable.

Nul ne saura en détail comment les outils de son quotidien fonctionnent à moins de se donner les moyens de faire une étude approfondie ; mais acquérir les bases de la logique informatique et du traitement des données permet a minima d’avoir conscience de la façon dont nos outils quotidiens peuvent manipuler notre vision des choses.